Dossiers Grossesse

Avortement : des mineures en détresse

LU 15747 fois     COMMENTÉ 0 fois
TAGS: avortement, interruption volontaire de grossesse, contraception, IVG, mineures
AUTEUR : Cécile Neuville
mardi 10 avril 2018

Dans le cas des jeunes scolarisées, la démarche d'information et d'accompagnement vers une se fait souvent avec l'infirmière scolaire.

Ensuite, une consultation pré- avec un médecin pendant la semaine de réflexion est obligatoire chez les . Aucun frais médical ne peut être cependant demandé à ces jeunes filles , la couverture sociale des parents couvrant ces frais, sans en avertir les parents si tel est leur souhait. Les 20% restants en dehors de la couverture sociale habituelle sont pris en charge par le Conseil Général du département.

Cet entretien pré- permet un soutien psychologique pour ces jeunes , fragiles et vulnérables. C'est aussi l'occasion de faire le point sur leur situation sociale et un moment privilégié pour compléter leurs informations sur l'avortement en question, mais aussi sur la sexualité, la et les MST (maladies sexuellement transmissibles).





Sommaire de l'article

Page 1 : La protection de la loi pour les mineures
Page 2 : Une consultation pré -IVG obligatoire pour les mineures
Page 3 : Une consultation post- IVG obligatoire pour tous


Retour au dossier

  IVG : Ce que vous devez savoir avant d'avorter


commentaires

L’accès et l’utilisation du forum sont réservés aux membres d'Aujourdhui.com. Vous pouvez vous inscrire gratuitement en cliquant ici.

Si vous êtes déjà membre, connectez-vous ici :



Recommander cette page :