Dossiers Grossesse

Avortement : des mineures en détresse

LU 15746 fois     COMMENTÉ 0 fois
TAGS: avortement, interruption volontaire de grossesse, contraception, IVG, mineures
AUTEUR : Cécile Neuville
mardi 10 avril 2018

Une fois l'avortement effectué, la loi prévoit aussi pour ces jeunes un entretien post- obligatoire. C'est lors de cet entretien post- que le médecin propose à la jeune fille une adaptée et évalue s'il est nécessaire ou non de mettre en place un soutien psychologique.

En effet, au lendemain d'une , qu'elles soient ou non d'ailleurs, les jeunes femmes peuvent souffrir sur le plan affectif ou psychologique. Elles ont besoin de se sentir comprises, elles ont particulièrement peur du jugement de leurs proches et n'assument plus forcément leur choix.

Mais qu'elles se rassurent, avec l'aide d'un bon psychologue, les jeunes parviennent à appréhender leur expérience d'avortement comme une expérience qui les aura rendues plus fortes, plus mûre et avec de meilleures armes pour aller de l'avant et se préparer un jour à devenir maman, au moment où elles seront enfin prêtes pour l'être !





Sommaire de l'article

Page 1 : La protection de la loi pour les mineures
Page 2 : Une consultation pré -IVG obligatoire pour les mineures
Page 3 : Une consultation post- IVG obligatoire pour tous


Retour au dossier

  IVG : Ce que vous devez savoir avant d'avorter


commentaires

L’accès et l’utilisation du forum sont réservés aux membres d'Aujourdhui.com. Vous pouvez vous inscrire gratuitement en cliquant ici.

Si vous êtes déjà membre, connectez-vous ici :



Recommander cette page :