Dossiers Grossesse

IVG : qu'est-ce qu'une interruption volontaire de grossesse ?

LU 15938 fois     COMMENTÉ 0 fois
TAGS: grossesse non désirée, interruption volontaire de grossesse, IVG, IVG médicamenteuse, IVG chirurgicale
AUTEUR : Fabienne Adriano
jeudi 5 avril 2018

L’ médicamenteuse, pratiquée dans un délai maximum de 7 semaines d'aménorrhée (SA), ou 5 semaines de grossesse, est faite en milieu hospitalier ou en cabinet médical de ville. Avec le consentement signé de la patiente, elle se fait en 2 étapes : une 1ère prise de comprimés (Mifégyne) provoque l’arrêt de grossesse, suivie d’une 2ème prise 48h après (Gymiso) qui permet l'évacuation de l'œuf sous forme de fausse-couche. Suivra une visite de contrôle obligatoire de 14 à 21 jours plus tard. Cette méthode d' est efficace à 98%. Restent 2% des cas, où la peut continuer. Il est donc impératif de revoir son médecin pour faire les contrôles nécessaires.

L’ chirurgicale, possible jusqu’au délai légal de 14 SA, ou 12 semaines de grossesse, nécessite une hospitalisation de jour, car c’est un acte chirurgical avec une anesthésie. La technique utilisée habituellement pour cette est l’aspiration, suivie d’un mini-curetage pour s’assurer que l’utérus est bien vide. La durée d’hospitalisation peut varier de quelques heures à 24h selon le type d'anesthésie. Les suites opératoires d'une chirurgicale sont simples : surveillance du pouls, de la tension et des saignements. Un contrôle échographique sera fait également dans les 2 à 3 semaines suivantes.





Sommaire de l'article

Page 1 : Une IVG, dans quelles conditions ?
Page 2 : La différence entre les 2 méthodes d’IVG ?
Page 3 : Et après une interruption volontaire de grossesse ?


Retour au dossier

  IVG : Ce que vous devez savoir avant d'avorter


commentaires

L’accès et l’utilisation du forum sont réservés aux membres d'Aujourdhui.com. Vous pouvez vous inscrire gratuitement en cliquant ici.

Si vous êtes déjà membre, connectez-vous ici :



Recommander cette page :