Dossiers Grossesse

Les raisons profondes d'un déni de grossesse

LU 15075 fois     COMMENTÉ 2 fois
TAGS: accouchement, bébé, déni de grossesse
AUTEUR : Sandrine Dury
mardi 19 septembre 2017

Le déni de grossesse est encore très mal connu en France. Ne pas savoir que l’on est enceinte parfois jusqu’à l’ accouchement reste un mystère pour la plupart des femmes. Mais ce n'est pas une situation si rare, et cela peut arriver à toutes les femmes.

On parle de lorsqu'une femme n'a pas conscience qu’elle est enceinte et se comporte comme si elle n’attendait pas de , puisqu’elle ne le sait pas ou ne veut pas le savoir. C’est la dimension psychologique du .

Il faut bien savoir que chaque histoire de est très particulière car elle est le fruit d’une histoire personnelle et familiale souvent difficile qui ne permet pas à la femme enceinte d'en prendre conscience. Souvent une souffrance profonde l’en empêche inconsciemment.

Le n'a pas spécialement d'explication sociale, tous les milieux sociaux peuvent être concernés. Comme la plupart des troubles psychologiques, il peut toucher des personnes de situation financière, familiale, professionnelle, de culture et d'âge très différents.

Ne vous y méprenez donc pas, chacune d'entre nous pourrait très bien un jour se retrouver dans une telle situation.





Sommaire de l'article

Page 1 : Les raisons d'un déni de grossesse ?
Page 2 : Un accouchement pas comme les autres
Page 3 : L'avenir d'un bébé issu d'un déni de grossesse


Retour au dossier

  Elles étaient enceintes sans le savoir


commentaires

posté par hirondelle1 le vendredi 22 mai 2009
J'ai fait un déni de grossesse partiel et je suis d'accord avec votre article. Seule petite précision : pour moi l'aide psychologique (que j'ai demandé de moi-même, personne de l'équipe médicale me l'ayant proposé) je n'ai pas trouvé une personne à mon écoute ; ce qui m'a permis de relever la tête c'est l'aide de ma famille (surtout mes parents). Par contre c'est vrai que c'est long pour s'en sortir mais on y arrive petit à petit. Bon courage à celles qui le vivent actuellement.
posté par cecileneuville le mardi 16 février 2010
Effectivement, peu importe les raisons, lorsqu'une femme est victime d'un déni de grossesse, l'essentiel est de l'accompagner au mieux pour qu'elle puisse accepter malgré tout la situation ensuite et devenir une maman heureuse d'avoir son enfant innattendu ! Il reste des progrès à faire de ce point de vue là du point de vue de la formation des accompagnants médicaux.
1 - 2 de 2
  • 1

L’accès et l’utilisation du forum sont réservés aux membres d'Aujourdhui.com. Vous pouvez vous inscrire gratuitement en cliquant ici.

Si vous êtes déjà membre, connectez-vous ici :


Recommander cette page :