Dossiers Grossesse

Comment survivre à la mort de son bébé ?

LU 15511 fois     COMMENTÉ 0 fois
TAGS: avortement, avortement spontané, Mort subite du nourrisson, fausse couche
AUTEUR : Adrien Lemay
samedi 21 octobre 2017

Certaines situations sont particulièrement difficiles à surmonter autour de la grossesse. Ne restez plus seuls, faites le pas, acceptez les aides et participez à cette belle entraide !

La est la première cause de mortalité chez les enfants âgés de moins d’un an. Il existe deux cas possible :
- la : c’est le décès brutal d’un enfant chez qui il existait des signes qui auraient pu inquiéter.
- la mort subite inexpliquée du nourrisson : c’est le décès brutal d’un enfant chez qui il n’existait pas d’antécédents et dont les examens complets post-mortem n’ont rien révélé.

Parfois, lorsque les parents se rendent compte de la mort subite de leur nourrisson (bébé immobile, bleu ou pâle, inerte et ne respirant plus), ils parviennent à le « réssusciter » par l’intermédiaire d’un massage cardiaque ou par un bouche à bouche. Dans ce cas, les hypothèses des médecins sont variées :
une fausse route alimentaire (mauvais trajet des aliments).
un équivalent convulsif (c'est à dire des convulsions).
L'affolement de parents manquant d’expérience..

Si l’enfant est décédé, les raisons peuvent être variées :
- dans 60 à 75 % des cas, il s’agit d’un reflux gastro-oesophagien.
- dans 20 à 25 % des cas, il s’agit d’une hyperréflectivité vagale.
Pour les autres cas, il peut s’agir d’hyperthermie majeure, d’un accident ou d’une sans aucune explication.





Sommaire de l'article

Page 1 : La mort subite du nourrisson
Page 2 : L'avortement spontané ou fausse-couche
Page 3 : Des associations de soutien et d'entraide


Retour au dossier

  Magazine


commentaires

L’accès et l’utilisation du forum sont réservés aux membres d'Aujourdhui.com. Vous pouvez vous inscrire gratuitement en cliquant ici.

Si vous êtes déjà membre, connectez-vous ici :



Recommander cette page :