Dossiers Grossesse

IVG : des chiffres et des lois !

LU 20268 fois     COMMENTÉ 0 fois
TAGS: avortement, interruption volontaire de grossesse, IVG, avorter
AUTEUR : Michèle Coustans
mardi 20 mars 2018

Le délai légal du recours à l' est de 12 semaines de grossesse ou 14 semaines d'aménorrhée. Le code de la santé publique autorise les femmes à quand la grossesse les place en situation de détresse. La femme enceinte décide seule de se faire ou non. L'interruption volontaire de grossesse ne peut être réalisée que par un médecin.

La femme enceinte peut au préalable demander conseil à un médecin, une assistante sociale ou une conseillère conjugale. Tous ces professionnels sont tenus au secret médical. Un médecin peut refuser de pratiquer une mais doit orienter vers des établissements voisins qui pratiquent l' .

Toute femme, en France, quelle que soit sa nationalité ou son statut sur le territoire français, a le droit de choisir d’interrompre ou non sa grossesse. Seule la femme décide, elle n’a pas besoin de l’autorisation de son conjoint ni de son médecin. Les jeunes filles de moins de 18 ans n’ont pas besoin d’accord parental pour , mais un proche ou une travailleuse sociale peut être leur référent pour les soutenir pendant toute la procédure.






Sommaire de l'article

Page 1 : Une IVG pour trois naissances
Page 2 : Législation française sur l'avortement
Page 3 : Les démarches en cas d’interruption volontaire de grossesse


Retour au dossier

  IVG : Ce que vous devez savoir avant d'avorter


commentaires

L’accès et l’utilisation du forum sont réservés aux membres d'Aujourdhui.com. Vous pouvez vous inscrire gratuitement en cliquant ici.

Si vous êtes déjà membre, connectez-vous ici :




Recommander cette page :